Faites partie des 3 à 5% des personnes qui réussissent en Marketing Relationnel (ou MLM) (1)

MLM 1

Je suis un fervent défenseur et admirateur du marketing relationnel, appelé aussi marketing de réseau ou marketing multi niveau.

Ces différentes appellations traduisent en fait deux choses différentes dans ce système de distribution d’un produit ou d’un service.

Relationnel ou Réseau indique que cela nécessite de communiquer avec les autres pour promouvoir le produit ou service. Le fameux bouche-à-oreille tant plébiscité par les grandes marques qui mettent de plus en plus d’incitation financière à vous faire participer à leur développement commercial.

Multi Niveau indique le système de rémunération qui permet de gagner de l’argent sur les ventes, mais aussi sur les ventes des personnes que l’on coopterait dans la société que l’on représente, et ce sur plusieurs niveaux de profondeur.

On peut donc dire que selon que l’on parle de marketing relationnel ou de marketing multi niveau, on dévoile un peu la raison majeure de notre intérêt. Les philosophes ont plutôt tendance à parler de marketing relationnel, parce que pour ce type de personne, l’argent n’est pas quelque chose de très noble, voir même de carrément diabolique. Les entrepreneurs ont plutôt tendance à parler de multi-niveau parce que cela représente exactement ce comment ils vont gagner leur argent et faire du chiffre d’affaire.

De très nombreuses personnalités encensent le marketing de réseau en tant que solution d’avenir, ou du moins décrivent toutes les qualités que cette méthode possède.

Dans ce domaine, la question importantes est toujours la même, qui écoutez-vous ?

Et en matière de réussite économique, on peut dire que Robert Kiyosaki, Bill Gates, Bill Clinton ou Anthony Robbins sont des exemples à écouter. Vous aimerez plus ou moins certaines personnalités, mais le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils ont tous été efficace en matière financière, et qu’ils sont tous très largement à l’abri du besoin.

Robert Kiyosaki : « Les gens les plus riche au monde recherchent et bâtissent des réseaux, les autres recherchent un emploi »

Bill Gates : « Si on me donnait la chance de tout recommencer, je choisirais le Marketing de Réseau »

Bill Clinton : « Vous renforcerez notre pays et notre économie non seulement en vous efforçant de réussir, mais aussi en aidant d’autres personnes à réussir »

Anthony Robbins : «  Le succès c’est de faire ce que vous voulez, quand vous le voulez, là ou vous le voulez, avec qui vous le voulez et autant que vous le voulez »

Comme je l’ai déjà mentionné, ce système de distribution est de loin le meilleur moyen et le moins couteux pour distribuer un produit ou service du producteur ou consommateur. Tout simplement parce qu’il n’implique quasiment aucun coût de distribution en amont.

Il y a bien sûr des coûts de fabrication (plus ou moins selon le produit), des coûts administratifs, juridiques et légaux, mais ces sociétés fonctionnent avec peu de personnel, et les membres ou distributeurs ne sont rémunérés qu’en fonction du chiffre d’affaire qu’ils ont réalisés personnellement et en équipe.

Pas d’intermédiaires, pas de publicités (papier, radio, tv, internet), pas de salaires pour la distribution, très peu de coût de logistique (si les produits sont envoyés c’est le consommateur final qui paie directement). Bref, le rêve de tout entrepreneur.

Alors pourquoi autant de méprise (notamment en France) sur cette industrie, qui pèse maintenant plus de 200 milliards de dollars dans le monde et que l’on peut donc considérer comme quelque chose de sérieux.

Il y a bien sûr de nombreuses raisons, mais d’expérience j’ai retiré deux raisons principales structurelles, en plus de la constante humaine inhérente à ce type d’activité.

La première raison est culturelle et la seconde est juridique.

Culturellement, notre origine plutôt chrétienne induit une relation à l’argent compliquée, ou si l’on schématise, on peut être bon ou riche mais pas les deux. Tout humain ayant la volonté d’être considéré comme bon, se trouve très confus lorsque qu’il doit combiner les deux. Même si de nos jours, de nombreuses personnes ne sont plus croyantes ou du moins plus pratiquantes, il reste un ancrage collectif puissant. On peut s’apercevoir que l’on ne parle pas d’argent dans de nombreuses familles ou entre amis. Et il n’y a qu’à regarder n’importe quel homme politique (de droite ou de gauche) parler de l’argent pour se rendre compte l’embarras que pose ce thème de société.

Juridiquement, jusqu’à récemment, pour faire tout acte de commerce il fallait créer une société avec tout le lot de charges que cela impliquait (URSAFF, Cotisation Vieillesse et autres), ce qui coutait relativement cher lorsque la personne s’intéressait à ce type d’activité pour simplement ajouter 400/500 euros par mois au budget.

Il a fallu attendre la fameuse « Loi Madelin » du ministre éponyme, pour avoir le premier statut permettant à des particuliers de faire des actes simples de commerce sans déclencher la grosse artillerie, avec le statut de V.D.I (vendeur distributeur indépendant). Depuis, les statuts ont évolués (en plus du VDI, Micro entreprise, auto-entrepreneur), mais force st de constater cela reste compliqué dans beaucoup de têtes. Pour la plupart des salariés, créer un statut juridique égale complication, risque et coût.

La constante humaine est quand à elle complexe, comme l’être humain d’ailleurs.

Nous sommes un peuple de salariés et de fonctionnaires (plus de 87%), ce qui n’est pas une insulte dans ma bouche, mais qui reflète un état d’esprit très clair. La plupart des personnes veulent savoir combien ils vont gagner s’ils daignent se bouger et aller travailler.

Un salarié va demander à savoir combien il va toucher de l’heure, combien il aura d’heures de travail, combien seront payées ces heures supplémentaires au cas ou, combien il aura de jours de vacances, quel jour il travaillera dans la semaine, et quels seront ses avantages lorsqu‘il travaillera dans l’entreprise. Autant dire qu’il va subordonner son effort à ce qu’il aura obtenu, au détriment souvent des résultats qu’il obtiendra (je sais que sur ce point là je ne vais pas me faire que des amis, mais j’assume et je serais ravi d’en débattre).

Même les travailleurs indépendant vont facturer à l’heure ou au forfait avant de commencer à travailler. Ce qui, encore, n’est pas un défaut mais démontre une habitude qui portera préjudice à ces mêmes personnes lorsqu’elles s’embarqueront dans le monde de la vraie entreprise (quelque soit son statut juridique). Je parle ici de l’activité d’entrepreneur, qui consiste à investir d’abord afin de construire un système, qui ensuite, sans aucune garantie, permettra de faire du chiffre d’affaire, et de se tirer un revenu.

Vous voyez donc, que comme le dit Chris Brady, un des co-fondateur de LIFE, « le succès n’arrive jamais par accident ».

Le marketing relationnel est vraiment un concept extraordinaire à bien des égards, et que vous pouvez vous former à cela sur les prochaines années pour vous construire votre propre système de revenus passifs. Ce qui est impossible en quelque mois, devient très simple dans un tempo de 3 à 5 ans.

A tous ceux qui trouvent cela trop long, je ne peux que leur demander de regarder « honnêtement » en arrière, et de valider ce qu’ils ont fait de leurs cinq dernières années. S’ils sont content de leur parcours, félicitation, et n’hésitez pas à en témoigner, parce que le monde à besoin de personnes comme vous. Pour la très grande majorité ((je m’inclus dedans), il suffit de changer quelques petits choses pour construire ou re-construire pour ma part un système solide, durable et pérenne.

Si vous faites partie des gens qui veulent construire sérieusement la vie que vous voulez, et même si vous avez déjà une activité professionnelle, n’hésitez pas à vous rapprocher de nous. Non pas que je sois un modèle à suivre, mais parce que je suis une méthode qui à fait ses preuves depuis plus de 20 ans, qui est simple mais pas facile, parce qu’elle vous aide à devenir la meilleure version de vous-même possible.

Suivez nous sur notre blog ou sur les réseaux sociaux : le groupe facebook « ATTITUDE REUSSITE », ou la page facebook « LIFELEADERSHIP4YOU »

Si vous voulez d’or et déjà, vous brancher sur le courant du succès, vous n’avez qu’à venir vous informer et nous rejoindre… En CLIQUANT ICI

A très bientôt, sur les plages du monde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s